Mercredi 4 Juin
20h30 - Slam de Poésie
Taillebourg
25, Boulevard de Charonne
75011 Paris

Vendredi 6 Juin
19h - Atelier d'écriture - 20h30 - Slam de Poésie
Gare au Théâtre
13, Rue Pierre Sémard
94400 Vitry-sur-Seine

Vendredi 27 Juin
20h30 - Slam de Poésie
Au BNB
39, Rue Gabriel Péri
94200 Ivry-sur-Seine

accueil
Le slam de poésie
Ateliers - scènes
Agenda
Evénements
Revue de presse
Contact
Staff
Liens












C'EST QUOI :

    C'est en 1984, à Chicago, qu'est né le poetry slam (chelem de poésie).

    Ce soir-là au café The Green Mill, un poète parmi tant d'autres (Marc Smith) prend l'initiative d'animer un spectacle de poésie, alternative aux concerts de jazz et autres évènements du lieu.

    Désireux de redonner à la poésie son côté spectaculaire et vivant (perdu au fil du temps à travers une pratique de plus en plus élitiste), Marc Smith comprends alors que pour capter l'attention du public, il faut le faire participer. Il choisi alors au hasard dans l'assistance, trois personnes chargées de départager les poètes qui se succéderont sur scène : le jury. Chaque juré notera chaque performance (de 0 à 10) selon ses propres critères et l'humeur du moment. Ce système de notation, subjectif donc aléatoire, permet ainsi de désacraliser la poésie et de valoriser autant l'amateur que le professionnel.

    Représenté par le jury (indépendant, mais influençable !), c'est donc le public qui désigne le vainqueur du tournoi.


LES REGLES :

1 - Les slams de poésie sont ouverts à tous.

2 - Les poètes peuvent traiter n'importe quel sujet dans n'importe quel style.

3 - Il faut se pré-inscrire avant le début du tournoi.

4 - Pas d'instruments de musique ou de musique pré-enregistrée.

5 - Pas d'accessoires, de costume ni de déguisement : la performance repose sur le texte du poète et sa relation avec le public.

6 - Chaque passage est limité à un poème et à trois minutes maximum.

7 - Un poème dit : un verre offert.


POURQUOI :

    Aujourd'hui, le slam de poésie est sûrement l'outil pédagogique le plus simple et le plus efficace pour montrer que la culture est à la portée de tous, qu'elle appartient à chacun d'entre nous.

    En effet, sa dimension écrite donne à tous l'opportunité d'aller à la rencontre de la culture, par un travail qui lie l'imaginaire au réel, le fantasme au pragmatique, l'intemporel à l'instant. Sa dimension orale relève plus de l'humain et de sa relation avec ce (et ceux) qui l'entoure(nt) : la lecture publique d'une production personnelle étant un acte d'échange pure, un moment de vie en société par excellence. Les règles de fonctionnement du slam de poésie, quant à elles, permettent de toucher à la notion de cadre, et par là de respect d'un code commun, nécessaire à l'organisation d'une communauté.

    Ainsi, c'est à travers le jeu et la prise de plaisir (en aucun cas la compétition à tout prix) que le slam tend à favoriser l'épanouissement individuel, et du collectif.

    Ecrire un poème et le dire sur scène devient alors quelque chose de ludique, d'exutoire même, grâce à la liberté d'expression et la diversité des thèmes abordés dans ce cadre bien défini.


POURQUI :

    Ecoles, maisons d'arrêt, bibliothèques, maisons de quartier, centres culturels, maisons de retraite… Mettre en place une activité « slam » (ateliers, scènes, stages) peut se révéler enrichissant dans tous les contextes, pour tout public.

    L'expression écrite et la prise de parole permettent à chacun d'entre nous d'ouvrir une fenêtre de plus sur le monde.